22 juin 2018

Code électoral communal bruxellois : un petit texte au niveau législatif, un bond de géant pour les personnes déficientes intellectuelles

Ce vendredi matin en séance plénière du Parlement bruxellois, j'ai défendu une proposition d'ordonnance qui modifie le Code électoral communal et permettra aux personnes handicapées d'être accompagnées dans l'isoloir au moment des élections. Dernière étape pour cette proposition que je suis très heureuse d'avoir co-signée et déposée. 
Accès au texte
Reprenant les mots célèbres de Neil Amstrong, j'ai envie de dire que c'est un petit texte au niveau législatif, un bond de géant pour les personnes déficientes intellectuelles. La proposition apporte une modification à l’article 37 du Code électoral communal bruxellois. Cet article prévoit que l'électeur qui, par suite d'une "infirmité physique", se trouve dans "l'impossibilité de se rendre seul dans l'isoloir ou d'exprimer lui-même son vote, peut, avec l'autorisation du président, se faire accompagner d'un guide ou d'un soutien". La modification qui sera votée cette après-midi remplace Les termes « infirmité physique »  par, tout simplement, les mots « un handicap». Le Code électoral communal bruxellois tend ainsi s'aligner avec les législations électorales de la Région Wallonne et de l’Etat fédéral et à être en conformité avec la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, ratifiée par la Belgique le 2 juillet 2009.  
Je tiens à dire, avec une certaine émotion, que ce texte permet de reconnaître une place entière, de citoyen libre et responsable, aux personnes en situation de handicap mental. Des avancées dans d'autres domaines sont également aussi accomplis. Je citerai un exemple : demain, l'assemblée générale de l'ASBL Inclusion désignera ses administrateurs dont deux candidats sont des personnes déficientes intellectuelles. C'est une première en Belgique que je veux veux saluer ici au Parlement. Ces avancées, cette reconnaissance des personnes déficientes intellectuellement n'est possible que si elles sont accompagnées, aidées. Différentes associations nous font parvenir leur mémorandum à l'approche des élections, dont le mémorandum  d'Inclusion "Pour une commune accessible, pour une commune inclusive" co-signé par l’APEPA et l’AP³, essentiel pour concrétiser une vie citoyenne accessible et inclusive. 
Le droit de vote est un droit fondamental et pour qu'il puisse être exercé par les personnes handicapées, il faut reconnaître cette possibilité de les accompagner jusque dans l'isoloir, avec application dès ces élections-ci d'octobre 2018. 

18 juin 2018

Moments culture... 20/06 : présentation de la saison au W:Halll - 01/07 : finissage P(ART)cours

Mercredi 20 juin à 19h00
Soirée de présentation Saison 2018-19
au W:Halll


J'ai le plaisir de vous convier à cette soirée spéciale saison 2018-19 agrémentée par la venue d'artistes. Extraits de spectacles, musique, théâtre, humour, et même un concours pour remporter des places de spectacles, l'équipe du W:Halll va vous époustoufler ! 
La soirée se terminera par le verre de l'amitié.
- Entrée gratuite - Réservation souhaitée (02/773 05 86 - info@whalll.be)
- W:Halll - 93, av. Thielemans - 1150 Bruxelles



Dimanche 1er juillet à partir de 13h30
Finissage de P(ART)cours


Le Parc de Woluwe, la Promenade verte d'Auderghem à WSL, le Parc Malou et la Médiatine accueillent pour quelques jours encore la 3e édition de la biennale d'art contemporain P(ART)cours. Profitez-en et venez vivre le 'finissage' le dimance 1er juillet.
Vous pourrez participer à la visite guidée par Arkadia, rencontrer le commissaire de l'exposition et certains artistes, participer à un récital aquatique...

·         Visite gratuite guidée par Arkadia - 01/07/2018 à 14h00- Nombre de places limité, inscription obligatoire : 02/319 45 60 - info@arkadia.be
·         Animations et concert aquatique  - 01/07/2018 - à partir de 13h30 - précisions sur www.partcours-parkunst.com

16 juin 2018

Respect de votre vie privée


-->

Au fil de ma vie de mandataire, j’ai encodé dans un fichier tout-à-fait personnel les adresses courriels de certaines personnes que je rencontre et que je trouve plutôt sympathiques. C’est ainsi que je les convie à différents moments culturels et les informe de mes activités.

Je veille à ne pas envoyer trop de courriels, sachant combien les boîtes de réception peuvent saturer. Vu le nouveau règlement européen sur la protection de la vie privée (RGPD),  
  • j’ai établi ma "charte personnelle pour le respect de votre vie privée" que vous pouvez consulter via ce lien. Je gère moi-même les données, dans un fichier qui n’appartient pas à une société commerciale. Je confirme que ces coordonnées ne seront en aucun cas délivrées à des tiers, ni utilisées à d’autres fins que ces invitations et informations que j’envoie moi-même.
  • j’ai créé une adresse courriel spécialement consacrée au respect de vos données : protection-data@caroline-persoons.be que vous pouvez utiliser pour poser toute question et à laquelle, seule, j’ai accès.
  • pour être informé.e de mes événements, vous devez donner votre autorisation expresse. 
Vous voulez continuer à recevoir mes informations et invitations. Puis-je dès lors vous inviter à cliquer sur le lien ci-dessous et indiquer "oui à le réception de vos information" ? Vous n'avez rien d'autre à faire. 




Vous pouvez bien sûr en permanence vous désabonner, modifier vos données ou les faire supprimer en m’envoyant un courriel.









Cependant, si dès aujourd’hui, vous ne désirez plus recevoir aucun courriel de ma part, cliquez sur le bouton noir et adios…



15 juin 2018

Un nouvel accord de coopération entre Région wallonne et bruxelloise en vue pour la libre circulation des personnes handicapées ! Avec quelle avancée pour les personnes de grande dépendance ?


-->
Commission communautaire française - séance plénière 15/06/2018 - Interpellation adressée à la ministre Frémault
J'ai interpellé ce matin la Ministre Frémault sur la situation des personnes handicapées de grande dépendance et les relations avec la Région wallonne. La Ministre a annoncé qu'une entente avait été trouvée pour un nouvel accord de coopération entre Bruxelles (Cocof) et la région wallonne. Je m'en réjouis mais attends de découvrir le texte et ses implications. J'ai insisté sur l'importance d'une coordination, d'une harmonisation des procédures et conditions d'accès aux services. Il est pénalisant que les institutions francophones (RW-Cocof) ne définissent plus ensemble les catégories de handicap, les procédures, les réponses aux besoins des personnes en situation de handicap et de leurs familles. Or, que l'on habite à Woluwe, Namur ou Houtsiplou, le handicap et la grande dépendance spécialement entrainent partout les mêmes difficultés, les mêmes besoins. Voici le texte de mon interpellation : 

08 juin 2018

Décumul : une mesure de bonne gouvernance, bloquée par les députés flamands !

La volonté du #Décumul ne passe pas pour le moment au Parlement bruxellois à cause des députés flamands. Texte voté avec 84 votes : 58 oui ( 52F-6N) - 23 non(12F-11N) - 3 abst. Le texte obtient une très belle majorité mais les protections communautaires imposent une majorité dans chaque groupe linguistique. Report donc mais je suis sidérée que des règles de protection communautaire soient utilisées ainsi sur un dossier de bonne gouvernance !

Le survol, un "merdier institutionnel", "un merdier judiciaire" mais surtout un enfer pour les habitants*


Parlement régional bruxellois-Séance plénière -Question d’actualité à la Ministre Frémault

Ce vendredi, j'ai une fois de plus interrogé la Ministre Frémault sur l'évolution du dossier survol de Bruxelles. Les dernières déclarations du Ministre Bellot selon lesquelles  "s'il avait les pleins pouvoirs, tout serait réglé" sont aberrantes. Le ministre MR a bien la compétence de fixer les routes aériennes, de déterminer les normes de vent et d'allonger les heures de nuit mais rien ne bouge! En plus, le Ministre ment quand il soutient que les Régions refusent de répondre à ses invitations.  La Ministre bruxelloise m'a confirmé que le gouvernement bruxellois n'avait plus reçu aucune invitation depuis un an. Et pendant ce temps, la situation vécue par les Bruxellois sous les routes utilisées tant aux atterrissages qu'aux décollages est à nouveau invivable, spécialement ces derniers jours. 
Pour DéFI, il est temps que la Région bruxelloise active la pleine application du jugement de juillet 2017 qui impose le respect de l'arrêté Gosuin.
  
*Ce n'est pas le genre de vocabulaire que j'emploie d'habitude car je suis quelqu'un de poli mais j'utilise le vocabulaire raffiné du ministre de la mobilité.