Woluwe-St-Pierre

Mon travail d'échevine :
Depuis le 7 décembre 2012, j'assume le mandat d'échevine de la culture, de la lecture publique (bibliothèques francophones), de la médiathèque, des centres communautaires de quartier, de l'animation. 



Mes actions : cliquez ici

Ce qui me lie à Woluwe-Saint-Pierre

Woluwe, c’est ma commune, depuis ma naissance (enfin presque puisque je suis née à Namur…) J’ai fait mes premiers pas avenue Mostinck, où j’habite toujours, ai fréquenté l’école Notre-Dame des Grâces en primaires puis Mater Dei en secondaire. J’ai appris à conduire dans les ruelles du Chant d’Oiseau et autour du Rond-point Montgomery. Quand j’étais enfant, WSP représentait aussi le lieu d’investissement professionnel de mes parents, mon père, François Persoons, à la Maison communale comme bourgmestre et ma mère, Janine Delhaise, à l’Athénée de WSP comme professeur de latin-grec.
Après mes études universitaires à Namur et Louvain-La-Neuve, je me suis mariée à Woluwé et, avec mon mari, nous avons décidé d’y vivre et d’y élever nos enfants.
Bref, Woluwe-Saint-Pierre, toute ma vie m’y rattache, avec ses joies et ses peines.
Ce que j’aime par-dessus tout, c’est le Parc, la verdure, croiser des renards et des écureuils, tout cela à quelques km des institutions européennes et de la vie trépidante d’une grande capitale. J’aime la richesse de mon quartier avec la crèche que mes enfants ont fréquentée, les écoles, la bibliothèque, un théâtre, de petits commerces, le tout accompagné de voisins sympas.
J’aurais pu simplement profiter de tout cela, calmement, un peu égoïstement mais j’ai pu, dès mon plus jeune âge, observer et comprendre que la démocratie est une chance, un bien précieux mais fragile. Se désintéresser de la chose publique, baisser les bras ou se cacher les yeux, c'est tuer l'avenir.
Si je veux que Woluwe-Saint-Pierre garde un cadre de vie agréable et attrayant, il me semble aussi essentiel que notre commune soit accessible et accueillante aux personnes fragilisées et qu’elle soit solidaire au sein d’une Région bruxelloise mieux gérée. S’investir au niveau politique, c’est, pour moi, penser aux autres, viser l’intérêt général et la solidarité, réfléchir à long terme tout en réussissant à améliorer le quotidien.